REMPORTER LE PRIX DE LA COURSE

REMPORTER LE PRIX DE LA COURSE DE LA FOI

 

Texte biblique : I Corinthiens 9:24-27

Introduction 

L’Euro 2008 ! Le championnat européen de football nous inspire quelques réflexions: quelle passion sportive, quelle énergie de la part des joueurs, qui font la fierté des nations… ! Quel enthousiasme et quelle euphorie de la part des supporters!

 

L’apôtre Paul, “athlète de la foi” nous encourage à participer à la course la plus importante et à courir de manière à remporter le prix suprême!

En tant que Chrétiens, nous ne sommes pas spectateurs de la course, mais participants solidaires les uns des autres ils sont tous appelés à arriver au bout du parcours avec la foi dans le Seigneur.

Paul compare la vie chrétienne à une course du temps vers l’éternité avec Dieu. 

A Corinthe, et ailleurs en Grèce, il y avait toutes sortes de compétitions sportives. L’apôtre Paul compare la vie chrétienne à une course, un marathon. Pas dans le sens d’une compétition où règne un esprit de concurrence, mais dans le sens où il y a un point départ,

un point d’arrivée et entre-temps, il faut courir avec persévérance, discipline, rigueur, endurance… et ce jusqu’au bout!

La notion de course nous parle aussi de dynamisme, de progression dans notre relation avec Dieu.

 

LE POINT DE DEPART: Conversion à Christ (la Croix du Calvaire). C’est le pardon de Dieu qui nous a qualifié, qui nous donne le droit de participer à cette course.

 

LE POINT D’ARRIVEE: Entrée dans l’éternité avec Jésus (en passant par la mort… ou lors de “l’enlèvement” de l’Eglise.)

 

Il y une différence à noter : Nous possédons déjà le SALUT de notre âme (gratuit et identique pour tous les chrétiens), mais au bout de la course il y a un PRIX éternel, une récompense céleste !

Voyons 6 caractéristiques de la COURSE CHRETIENNE. Elle  1) A UN OBJECTIF PRECIS: Paul : “…je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ” (Philippiens 3:14) 

Le même Paul est en mesure d’affirmer au terme de sa course:  “…j’ai achevé la course… désormais la couronne de justice m’est réservée… non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement…” (II Timothée 4:7)

2) REQUIERT DE LA DISCIPLINE.

 

Jésus : « Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive » (Matthieu 16:24) 

 

Paul : « Tous ceux qui combattent s’imposent toute espèce d’abstinences… je tiens assujetti mon corps… »    (I Corinthiens 9:25, 27) 

 

 

Les athlètes font preuve de discipline au niveau du corps et de leur pensée ; ils acceptent des renoncements., des privations volontaires : un régime alimentaire bien équilibré, garder une bonne forme, être en bonne santé, développer la maîtrise de soi, des heures d’entraînement… 

 

 

3) DOIT SE DEROULER SELON DES REGLES PRECISES, celles de la Parole de Dieu! 

 

 « …l’athlète n’est pas couronné, s’il n’a pas combattu suivant les règles… » (II Timothée 2:5). Ces règles comprennent : l’étude et la pratique de la Parole de Dieu, la prière, la communion fraternelle, le service, la croissance spirituelle (fruit de l’Esprit), la consécration, la sainteté… 

 

 

4) A DES ADVERSAIRES… 

 

 L’ennemi, le diable : « …veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera » (I Pierre 5:8) 

 

Notre chair (nature pécheresse) : « …la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit… » (Galates 5:17) 

 

Les distractions du monde : « …le monde entier est sous la puissance du malin » (I Jean 5:19) 

 

 

5) est évaluée par des SCORES  - Sur la terre: « …afin que tes progrès soient évidents pour tous » (I Timothée 4:15) 

- Dans l’au-delà: « chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même. » (Romains 14:12)

« …le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit… » (Apo. 20:12)  6) VISE UN PRIX FINAL ET ETERNEL 

 

 Il y a des joies, des victoires, des bénédictions ici-bas déjà mais rien ne peut égaler les récompenses célestes, éternelles qui sont prévues pour ceux qui achèvent la course. Dans I Corinthiens 9:25-27, Paul nous parle d’une couronne incorruptible! Elle sera décernée par le Juste Juge !  

 

 D’où l’impératif, au verset 24 : « Courez de manière à remporter le prix! »  La question se pose : Comment y parvenir?  l L’attitude de Paul : « Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir… oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant… » (Philippiens 3:12-13) 

Trois clés : Choisir d’oublier le passé (souvent un obstacle), prendre un nouvel élan, et se focaliser sur l’espérance éternelle.

 

Deux exemples négatifs cités par Paul : 

 

 l Les chrétiens de la Galatie:« Vous couriez bien: qui vous a arrêtés pour vous empêcher d’obéir à la vérité? » (Galates 5:21) 

 

l Démas: « Démas m’a abandonné par amour pour le siècle présent… » (II Timothée 4:9) 

l OUI, LE DANGER D’ETRE DISQUALIFIE NOUS GUETTE !

 

Des athlètes exemplaires : Le chapitre 11 dans la lettre aux Hébreux nous présente une liste d’athlètes de Dieu, qui ont entamé la course « par la foi » et l’ont achevée « par la foi ». 

Au travers des siècles, beaucoup ont bien commencé cette course, mais pas tous l’ont terminée. Les  bonnes intentions ne suffisent pas. Il faut persévérer. Un bon départ ne garantit pas d’arriver jusqu’à l’arrivée. Jésus a dit : « Beaucoup sont appelés mais peu sont élus »…

 

Conclusion:   QUEL EST LE SECRET POUR BIEN ACHEVER LA COURSE CHRETIENNE ? 

Dans Hébreux 12:1-3, nous voyons trois principes fondamentaux à suivre : « …rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus… en échange de la joie qui lui était réservée… afin que vous ne vous lassiez point, l’âme découragée . » 

Courage, nous sommes plus proches que jamais de la ligne d’arrivée !

Jésus est notre exemple, notre Champion suprême, il a déjà enduré la croix, achevé sa course avec succès, Il est maintenant couronné de gloire et d’honneur. Il nous encourage, nous renouvelle, nous prend par la main… et Il prépare des couronnes pour Ses athlètes.

Lorsque nous Le verrons, Il nous accueillera triomphalement. Cela en aura valu la peine !

 

Si tu es tombé, tu t’es blessé, tu n’as plus de force pour courir, tu as abandonné la course… Jésus est là pour te relever, te fortifier, te guérir… Il t’invite à redémarrer cette course qui aboutit à la vie éternelle avec Lui.  Avec Lui tu peux devenir un champion de la foi, par la puissance du Saint Esprit !

11:17 Écrit par Pasteur Daniel Costanza Lien permanent | Commentaires (0) | Envoyer cette note |  Facebook

11.06.2008

BIEN GERER LE DON DU TEMPS

Introduction: Eccl. 3:1… / Eph. 5:15-21

5 RAISONS BIBLIQUES

 

1. DIEU GERE BIEN LE TEMPS…

« Dans la plénitude des temps… » (Gal. 4:4)

 

2. LE TEMPS A NOTRE DISPOSITION EST COURT

Exemple de Jésus (Jean 9:4)

 

3. JE DOIS RENDRE COMPTE DE MA GESTION DU TEMPS - 2 Corinthiens 5:10 ("Bema")

 

4. LES OCCASIONS POUR ACCOMPLIR NOTRE MISSION SONT INNOMBRABLES (Col. 4:5).

 

5. "…LES JOURS SONT MAUVAIS…" -

L’ENJEU EST ETERNEL (II Tim. 3:1-6)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site