LA FOI QUI SAUVE

LA FOI QUI SAUVE

(Luc 8 : 43-48)

Par Richard NGU .L

 

  • Objectif :

Rechercher une foi qui pourra résoudre ton problème

  • TEXTE DANS DIFFERENTS VERSIONS BIBLIQUES

 

Version DARBY

43 — Et une femme qui avait une perte de sang depuis douze ans, et qui, ayant dépensé tout son bien en médecins, n’avait pu être guérie par aucun,

44 s’approcha par derrière et toucha le bord de son vêtement ; et à l’instant sa perte de sang s’arrêta.

45 Et Jésus dit : Qui est-ce qui m’a touché ? Et comme tous niaient, Pierre dit, et ceux qui étaient avec lui : Maître*, les foules te serrent et te pressent, et tu dis : Qui est-ce qui m’a touché ?

46 Et Jésus dit : Quelqu’un m’a touché, car je sais qu’il est sorti de moi de la puissance.

47 Et la femme, voyant qu’elle n’était pas cachée, vint en tremblant, et, se jetant devant lui, déclara devant tout le peuple pour quelle raison elle l’avait touché, et comment elle avait été guérie instantanément.

48 Et il lui dit : Aie bon courage*, [ma] fille ; ta foi t’a guérie** ; va-t’en en paix.

                           

VERSION ORSTERVAL

               43 Alors une femme, qui avait une perte de sang depuis douze ans, et qui avait dépensé tout son bien en médecins, sans avoir pu être guérie par aucun,
44 S'approchant de lui par-derrière, toucha le bord de son vêtement; et à l'instant, sa perte de sang s'arrêta.
45 Et Jésus dit: Qui m'a touché? Et comme tous le niaient, Pierre et ceux qui étaient avec lui, dirent: Maître, la foule t'environne et te presse; et tu dis: Qui m'a touché?
46 Mais Jésus dit: Quelqu'un m'a touché; car j'ai senti qu'une vertu est sortie de moi.
47 Cette femme voyant que cela ne lui avait point été caché, vint toute tremblante, et se jetant à ses pieds, elle déclara, devant tout le peuple, pour quel sujet elle l'avait touché, et comment elle avait été guérie à l'instant.
48 Et Jésus lui dit: Ma fille, rassure-toi, ta foi t'a guérie; va-t'en en paix.

  • DEVELOPPEMENT
  1. 1.   La situation de la femme

 

V.43  « Alors une femme, qui avait une perte de sang depuis douze ans, et qui avait dépensé tout son bien en médecins, sans avoir pu être guérie par aucun »

Ce récit de Luc illustre ce que je dois appeler une maladie incurable (qui ne peut être guérit du point de vue médicinal). Lui-même médecin, Luc expose ici la limite de la science ; cette femme en d’autre terme avait tout essayé. Peut être serait elle aller cher les plus grands médecins du pays ! Peut être encore serait elle aller chez les plus  « grands marabout du pays » !   Cette idée n’est pas exclut car, cette histoire est vécu à un moment dont la culture grec meublée par des  rituelles sa mythologie. En bref, ce qui est important ici c’est que la femme était malade et avait tout essayé en vain. Cette situation représente la situation de plusieurs personnes aujourd’hui ; Peut-être la tienne. Ce pourra être un mal, une oppression, ou un autre problème.

La Bible nous enseigne que  cette femme avait essayé de chercher la solution en vain pendant 12 ans ; combien d’année as-tu tu déjà essayé ?

 

  1. 2.   La puissance de la foi

V44 s’approcha par derrière et toucha le bord de son vêtement ; et à l’instant sa perte de sang s’arrêta.

Cette femme avait surement entendu parler de Jésus Christ, car plusieurs parlait de lui, mais chacun en avait une conception personnelle. Bien que pour certains, Jésus était juste un présentateur ou un boulanger miraculeux, pour cette femme Jésus représentait encore plus : LA SOLUTION A SON PROBLEME. Ayant entendu que Jésus passait par son chemin fut rassurer que ce n’était pas juste le Nazaréen mais la solution a son problème. Sa foi fut aussi forte qu’elle se dit « si je pu toucher uniquement le bord de son vêtement, je serais guérie ». Une telle foi ne pouvait laisser Jésus indifférent. Esaïe a dit le concernant :

 

«L’Esprit du *Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer de bonnes nouvelles* aux pauvres ;

il m’a envoyé pour publier aux captifs la délivrance*, et aux aveugles le recouvrement de la vue ; pour renvoyer libres ceux qui sont foulés, et pour publier l’an agréable du Seigneur» [Ésaïe 61:1-2].  J’appelle cette foi une foi qui provoque la puissance de Dieu

 

 

  1. 3.   La réaction de Jésus

V 45-48  Et Jésus dit : Qui est-ce qui m’a touché ? Et comme tous niaient, Pierre dit, et ceux qui étaient avec lui : Maître*, les foules te serrent et te pressent, et tu dis : Qui est-ce qui m’a touché ?

Et Jésus dit : Quelqu’un m’a touché, car je sais qu’il est sorti de moi de la puissance.

 Et la femme, voyant qu’elle n’était pas cachée, vint en tremblant, et, se jetant devant lui, déclara devant tout le peuple pour quelle raison elle l’avait touché, et comment elle avait été guérie instantanément.

Et il lui dit : Aie bon courage*, [ma] fille ; ta foi t’a guérie** ; va-t’en en paix

La première question de Jésus est de savoir qui l’a touché ; ceci ne veut en aucun cas dire que Jésus ne savait pas la personne qui l’avait touché. Plusieurs  utilisent ce verset pour nier la divinité de Jésus. Dieu est omniscient et capable de connaitre toute chose ; Jésus le faisait parcequ’il voulait nous enseigner quelque chose.

En effet Jésus veut que ceux qui le touche le touche avec foi. Cette foi a sauvé hier, elle sauve aujourd’hui et elle sauvera demain. Il suffit juste de vous présenter devant Jésus croyant qu’il peut faire quelque chose pour vous

                                                                           PAR L'Apotre NGU LEUBOU RICHARD

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site